Sida:Berzelius Bref 9.djvu/210

Från Wikisource, det fria biblioteket.
Hoppa till navigering Hoppa till sök
Den här sidan har korrekturlästs

206

personnellement de si grandes choses sans jamais rien publier, parce qu'il entreprenait continuellement de nouvelles recherches sans achever les précédentes, en sorte que ses travaux n'aboutirent jamais à un résultat complet qui pût être publié. Il laissa une foule de notes sur des recherches ainsi entreprises et qu'il avait interrompues dès qu'il en avait obtenu les enseignements qu'il en attendait pour l'instant, et qui étaient généralement d'ordre technique.»




Nous donnons ci-après un court résumé du contenu de chaque lettre.