Sida:Berzelius Bref 9.djvu/218

Från Wikisource, det fria biblioteket.
Hoppa till navigering Hoppa till sök
Den här sidan har korrekturlästs

214

86. Berzelius est contraint de décliner une invitation à Falun. — Il convient avec Gahn qu'ils se rencontreront à Gripsholm. — Échanges minéralogiques. — Recherches d'Arfwedson sur les oxydes manganiques.

87. Berzelius envoie de Londres un sliding rule et divers autres objets à Gahn. — Son séjour en Angleterre. — Son arrivée à Paris et son entrée eu contact avec les savants parisiens.

88. Gahn donne des conseils à Berzelius au sujet de la goutte. — Il le remercie des commissions dont il s'est acquitté à Londres. — Ses essais d'une lampe au platine. — Pendant l'absence de Berzelius, Gahn l'aide à la rédaction de ses ouvrages et à la correction des épreuves. — Gahn se sent malade. — Détails techniques sur l'usine de Gripsholm. — Palmstedt croit avoir découvert du sélénium dans plusieurs minerais de Falun. — De la fabrication de la céruse. — Découverte par Thenard de l'eau oxygénée. — Mastic inflammable. — Moiré métallique. — G. M. Schwartz et sa femme. — Invention par Brewster du kaléidoscope. — De la fabrication du vitriol bleu. — Mort de O. Swartz.

89. Berzelius remercie Gahn pour la peine qu'il s'est donné avec son traité et les tableaux. — Nouvelles considérations sur la fabrication de la céruse. — Les fabriques françaises d'acide sulfurique. — Fabrication de l'acide pyroligneux. — Les chimistes parisiens. — Leurs idées sur l'acide muriatique. Caractéristique de Haüy. — Le chalumeau fait des prosélytes. — Séances de minéralogie. — Travaux de traduction. — Analyse par Gmelin de la tourmaline. — Expériences de Thenard sur l'eau oxygénée.